Rencontre avec la bande poétique: Interview Clea de notre atelier Coco&Rico

La Bande Poétique, c’est un peu nous, mais surtout vous... Ici, nous rassemblons les personnes qui nous inspirent. Nous discutons avec elles de leurs parcours, leurs engagements et leurs passions.  

Aujourd'hui nous partons à la rencontre de Clea, cofondatrice de coco&Rico, un des ateliers de Fabrication de Poétique Paris. 

"C’est notre choix de sélectionner seulement quelques designers dont les produits et valeurs nous plaisent"

 

Clea, c’est qui ? Jules et Gab c’est qui ?

Je vais parler de mon histoire mais d’une manière un peu différente, c’est aussi celle de Gabriel et Jules. Même si on est tous très différents on est une « team ». Notre force en tant qu’individu, ce sont nos parcours différents et autodidactes.

Aucun de nous n’avait jamais touché à la mode ni au commerce avant de lancer Coco&Rico. Avoir un parcours atypique, à la recherche de soi et des autres c’est notre force. C’est une fierté pour moi de me dire que j’ai fait des choix de valeurs dans mon parcours… On a créé quatre entreprises avec Gab et Jules avant de choisir de se concentrer sur Coco&Rico. 

 Comment vous vous êtes rencontré ? 

 

 J’ai rencontré Jules en Belgique, il était parti un weekend end et il est resté 8 ans. Je suis belge et je garais ma moto là où il travaillait, on s’est rencontré comme ça. 

Ensuite j’ai commencé une école de dessin à Paris ou j’ai rencontré Gabriel.

Le premier jour, on s’est assis dans un parc et on a partagé nos rêves… On s’est rendu compte qu’on avait les mêmes. On s’est dit qu’il était possible de changer ce système pyramidal, et d’avoir une vraie ambition avec des fondations humaines et éthiques même avec peu d’argent. 

Jules est venu à Paris, on s’est rencontré tous les trois et on s’est dit venez on bosse ensemble. Quelques projets plus tard on a lancé Coco&Rico. 

 Coco&Rico c’est quoi

Chez Coco&Rico on a deux fonctions principales. La première est une partie création & fabrication qui consiste à accompagner les créateurs dans le développement et la production de leurs collections vêtements et accessoires

C’est notre choix de sélectionner seulement quelques designers dont les produits et valeurs nous plaisent. Elles sont belles esthétiquement et éthiquement.

À côté de ça on développe aussi un catalogue de produits basiques dont l’emblème est les masques. On fait de la marque blanche, de la quantité, de la qualité avec des matières toujours éco-certifiées... 

 Ça veut dire quoi Coco&Rico ?

C’est un clin d’œil aux grandes personnalités françaises Coco Chanel et Rocco Siffredi. (Rire)

Plus sérieusement, l’idée c’était de représenter la France avec Le Coq bien sûr mais on voulait une personnification. Coco et Rico, ça prend une dimension humaine. Peu importe ce que tu fais, la chose la plus importante c’est l‘humain : on voulait le transmettre à travers le nom. 

"Vegan is the new punk, le cuir n’est plus du tout rebelle"

 

On fait des vestes ensemble, peux-tu nous parler des étapes de travail ?

Le teddy est un super exemple de notre collaboration.Vous aviez réceptionné une matière non attendue pour le biker... On voulait alors revaloriser cette matière. On a désigné ensemble un autre produit qui est un peu différent mais qui reste un intemporel revisité de manière Vegan.  En ce sens-là, on peut même dire que le teddy est « upcyclé » .  

On ne jette pas ni chez Coco&Rico ni chez Poétique. Alors on garde les chutes pour faire d’autres petit produits. On avait aussi sorti le t-shirt, dont le textile était la doublure du premier perfecto et une petite bande de cuir de céréales qui nous restait comme chute. 

La chaîne de production d’un vêtement comprend énormément d’étapes. Si tu n’es pas une grande entreprise alors le but ça va être de garder une harmonie générale. Notre job c’est de s’assurer du bon fonctionnement et des valeurs à travers toutes les étapes et tout ça en région parisienne ! 

Qu’est ce qui t’as plu dans ton travail avec Poétique ?

Ce qui me touche particulièrement ce sont la nature et les animaux. Ma seule exigence dans la création d’une entreprise était de faire du végan et de l’éco-responsable, pour moi l’environnement c’est essentiel. J’ai donc sauté sur l’occasion de travailler avec Poétique car votre valeur la plus forte est aussi la mienne. 

« Alternative Leather for everyday Rebels » ça t’inspire quoi ? 

Ça me parle beaucoup. Pour moi, tu ne peux pas faire les choses bien si tu es à l’origine de dégâts écologiques ou de souffrances animales. Ça devient philosophique mais pour moi un sac ne peut pas être beau s’il y a de la souffrance derrière 

« Vegan is the new punk », le cuir n’est plus du tout rebelle. La seule manière d’être rebelle en portant un biker aujourd’hui c’est d’en avoir un en alternative au cuir. 

 Est-ce que tu as une petite phrase qui t’accompagne toi aussi ? 

 A part Vendredi tout est permis, non ? (rire) 

 Une actualité ou un petit secret Coco&Rico ? 

On est en train de développer à fond notre partie marque blanche de produits basiques… On est très content d’avancer dans ce sens, on va faire un évènement de lancement fin septembre pour présenter ce nouveau catalogue…

 

N'hésitez pas à aller voir notre story Instagram pour votre la Fast Interview "Parisienne" de Clea ;)