Vegan is the new chic ? Vous avez forcément entendu parler du véganisme, ce lifestyle éthique et cruelty free qui consiste à consommer dans le respect de l’environnement et de la condition animale.

A l’heure de l’avènement de la slow fashion, de plus en plus de jeunes labels mode émergent, bannissant les cuirs, fourrures, soies, laines et écailles et produisant dans le respect des droits de l’homme.

Jeans éthiques, it-bags et souliers végans, manteaux colorés en fausse fourrure, zoom sur cinq marques véganes et vraiment couture compatibles.

MINUIT SUR TERRE

minuit sur terre chaussures

Son style : des souliers chics et féminins très mode qui subliment la cheville, comme ceux de CarelRepetto et Robert Clergerie.

La marque : Minuit sur Terre, le label qui rend toutes ses lettres de noblesse à la chaussure cruelty freeDerbies preppy, bottines à talons, escarpins glam’, sneakers glitter ou babies à talons pailletés, les shoes addicts vont forcément craquer. D’autant que ces pépites éthiques et hautement désirables sont proposées à prix mini, entre 95 € et 150 €.

Pour la petite histoire : la big boss Marie Viard-Klein, elle-même végane et atterrée par les images de violence de l’industrie du cuir, ne trouvait pas chaussure à son pied. La révélation de créer son entreprise est venue en regardant Cendrillon, dont la fameuse pantoufle de vair a changé la vie – d’où le nom Minuit sur Terre.

Sa crédibilité végane : des pièces conçues sans cuir et sans aucun produit d’origine animale, uniquement avec des fibres synthétiques sans solvants, naturelles et écologiques à base de céréales. Le tout assemblé dans des petites usines près de Porto respectueuses des droits de l’homme. Consécration ultime, Minuit sur Terre remporte le Prix de la mode végane 2017 de PETA, dans la catégorie « Meilleures chaussures véganes ».

www.minuitsurterre.com

LA SEINE & MOI

la seine et moi fausse fourrure

Son style : des silhouettes incroyablement couture grâce aux fourrures colorées, comme sur les défilés Fendi et Givenchy. Mais sans porter de vrais animaux sur les épaules.

La marque : le label parisien La Seine & Moi, une nouvelle alternative mode et éthique à la vraie fourrure, lancée en juin 2016 par Lydia Bahia. Comprenez une large collection de manteauxvestes et accessoires canons fabriqués dans une matière doudou et colorée sur les poches, manches ou en color block : « Une touche fun comme en Angleterre ou à New York ». Prisés des fashionistas pointues et rédactrices de mode de la capitale, ses essentiels élégants de l’hiver sont donc fabriqués à Paris et 100 % véganes.

Pour la petite histoire : il y a 6 ans, l’ex étudiante en droit et journalisme a une révélation. « En pleine session shopping, une copine m’a confié se sentir mal à l’aise de porter de la vraie fourrure, sans trouver un grand choix de manteaux chics et chauds. On avait alors toutes le même, pioché chez Maje ou Sandro ». Ni une ni deux, cette modeuse née crée sa propre collection chicissime et jamais cheap.

Sa crédibilité végane : Lydia Bahia contrôle toute la production, chaque pièce étant réalisée à la main dans son atelier parisien. La Seine & Moi a remporté le Prix de la mode végane 2017 de PETA, dans la catégorie « Meilleure marque de fausse fourrure ».

Collection à retrouver en e-shop, sur Farfetch et également pour deux modèle chez Manifeste 011, le nouveau concept-store végane qui fait le buzz.

Prise de rendez-vous possible pour visiter le showroom au 3, rue Sainte-Opportune, 75001.

www.laseinetmoi.com

1083

1083 jeans

Son style : des jeans qui remontent le popotin option fessier d’enfer, comme ceux de Mother et Isabel Marant.

La marque : les denims droits, boot cut ou slim de 1083 font le buzz. Confection made in France éthique et ultra sourcée, coton tout doux, coupes avantageuses, bref, le symbole même de la mode cocorico qui marche vraiment.

Pour la petite histoire : 1083km, c’est la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de France (Menton et le village de Porspoder, près de Brest). Originaire de la Drôme, l’écolo entrepreneur Thomas Huriez lâche l’informatique et se lance en 2013 avec son frère dans la confection de denims franco-français. Fabriqués au plus près des clients, du filage du coton à la teinture et la confection, 1083 est un peu le Mille Bornes du jean.

Sa crédibilité végane : les détails des coutures et la patte reconnaissable entre mille du nouveau jacron rouge en tissu (cette petite plaque généralement en cuir, au-dessus de la fesse). Pour ses créations sans aucune matière première d’origine animale, le label rafle le Prix de la mode 2016 de la PETA, catégorie « Meilleurs jeans véganes ».

www.1083.fr

POÉTIQUE PARIS

poetique paris cuir vegan

Son style : la jupe, le perfecto et le short dont on rêve toutes en version cuir végane, dignes de Claudie PierlotIro et Maje.

La marque : Poétique Paris, la toute nouvelle maison parisienne qui revisite trois essentiels de la garde-robe en version cuir végane. Ça donne un short festonné (160 €), une sublime jupe trapèze (155 €, parfaite pour mettre en valeur les gambettes avec des collants plumetis, résilles ou ajourés) et un perfecto idéalement souple doublé de satin jungle ou coton organique (295 €).

Pour la petite histoire : c’est celle de deux copines, Pauline et Cattleya, véritable binôme depuis leur première expérience dans le digital. Sensibles à la souffrance animale et modeuses accomplies, elles ont décidé de passer le cap en créant une collection « végane, transparente, respectueuse des hommes et des animaux ». Un an de sourcing des matières et une collecte sur KissKissBankBank plus tard, Poétique Paris est né.

Sa crédibilité végane : « Nous travaillons exclusivement avec des entreprises françaises Ecocert et produisons dans un atelier de femmes en réinsertion ». Les trois modèles sont fabriqués avec une base de polymères issus de ressources durables(viscose et cellulose issues de céréales, polyuréthane en partie recyclé), « de toute façon moins polluants que le cuir » d’après Pauline.

E-shop en ligne en janvier, produits en commercialisation à partir de février.

www.poetique-paris.com

JEAN LOUIS MAHÉ

jean louis mahe sacs cuir vegan

Son style : des it bags urbains, épurés et follement couture avec détails rock (chaînes, anneaux), dignes de Stella McCartney et Mansur Gavriel.

La marque : Jean Louis Mahé promet des sacs eco friendly, proposés à des tarifs raisonnables bien que positionnés haut de gamme avec finitions faites à la main. Cabas XXL (329 €), crossbody structuré (259 €), pochettes (59 €), tous les produits sont confectionnés en France et en Italie dans des ateliers spécialistes de la maroquinerie de luxe.

Pour la petite histoire : végétarienne depuis 7 ans et plus récemment végane, l’Aixoise Virginie Barbier travaillait dans la téléphonie mobile. Amoureuse de la maroquinerie, elle remarque une « prise de conscience collective au niveau des impacts et dérives liés à l’exploitation animale ». Gênée par « cette relation de dominant/dominé entre l’homme et l’animal », créer sa marque de sacs végans aura été sa façon de contribuer à une économie plus verte. « Chacun est sensible au respect de l’environnement, surtout à l’heure de la slow fashion », ajoute-t-elle.

Sa crédibilité végane : comme les ateliers véganes n’existent pas encore, Virginie les sélectionne « en fonction de la qualité du travail, des compétences, du savoir-faire et de l’équipement ». Grâce à ce sourcing pointu, les créations Jean Louis Mahé ont été élues Meilleurs sacs véganes 2017 par PETA France, « une reconnaissance qui assoit notre crédibilité ». 1 % des bénéfices est par ailleurs reversé à des associations de protection des animaux et / ou de l’environnement. Les sacs sont élaborés en cuir végétal à base de coton travaillé avec de la microfibre synthétique et naturelle, traité avec du polyuréthane pour être imperméable, donner le grain et le toucher d’un sac en peau véritable.

www.jeanlouismahe.com

Clémence Renoux – Graphisme Salomé Martin